Blog-Tone du 11 janvier 2008 : Libé, 11 janvier 2008

vendredi 11 janvier 2008, publié par Ian Balat


Libération, 11 janvier 2008

Le mieux disant culturel. Qu’est-ce qu’on en a bouffé ! C’était le but affiché par l’administration Chirac pour justifier la privatisation de TF1. Et puis devoir choisir entre un bétonneur et un marchand d’armes pour cultiver les téléspectateurs, en leur imposant des critères minimalistes, sous la surveillance d’une bande de soupeurs ; autant demander à des renards d’améliorer la qualité d’un cheptel de poulets… Pourtant l’argument a porté à droite, ce qui renforce l’idée que j’évoquais tantôt sur la fonction de la culture chez les petits penseurs conservateurs. Bouvard et Pécuchet ont pris du galon depuis. Le président actuel vitupérait les intellectuels, dénigrait la réflexion, laissant dire à sa Ministre de l’Economie qu’il était temps d’arrêter de penser. Voilà qui est fait pour crédibiliser cette idée que la fin de la publicité permettra à l’ORTF de ne plus faire la course à l’audimat à tous prix et d’améliorer la qualité de ses programmes. Quand on voit l’état d’indépendance de ce même office vis-à-vis de l’administration, on ne peut que se réjouir du renforcement de ses liens avec le Ministre du budget. Madame Albanel présentant le JT de 20h, quelle classe. Dans ce cas, Hortefeux ferait un excellent Ministre de la Culture et de la Communication. On peut même imaginer un grand Ministère de la Propagande et de l’Intérieur sous sa direction. Une bonne idée d’annonce pour masquer le prochain coup fourré contre le droit du travail.

D’ailleurs… Les partenaires sociaux n’arrivent toujours pas à s’entendre sur le contrat de travail. Le patronat semble renoncer au paritarisme d’après guerre en laissant les gouvernements décider à sa place contre les syndicats. Pourtant le club des cinq n’est pas au mieux, avec une représentativité qui frôle les 5%, les syndicats ne survivent que grâce aux prérogatives que leur accorde le droit du travail. Il faut s’attendre au pire. Et malgré mon imagination fertile je crois ne même pas avoir les moyens de l’entrevoir.

En Allemagne les mêmes partenaires sociaux discutent âprement du salaire minimal. Mais à un tout autre niveau, car là-bas le paritarisme veut vraiment dire quelque chose.

Et puis la Colombie, Cécilia, Attali, la rétention de sûreté, Israël, le dépistage de la surdité et le PS. Quel « et » bien venu.


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 240 (849510)