Blog-Tone du 22 août 2006 : Ségolène

mardi 22 août 2006, publié par Ian Balat


Ségolène

Assez tôt, j’ai eu l’impression que Mme Royal roulait pour quelqu’un. Femme politique bien implantée au Parti Socialiste, elle manquait pourtant de soutiens. En sortant du bois avec fracas, les ralliements se sont multipliés. Mais à mon sens, c’est un peu faute de mieux. Il est de tradition au Parti Socialiste de désigner comme candidat légitime le Premier Secrétaire, qui est également (sauf crise) le représentant de la motion majoritaire (amalgame de plusieurs projets). François Hollande, malgré une longévité rare à ce poste n’arrive pas à « fédérer » les énergies autour de lui. En d’autres mots, Flanby ne fait pas rêver. D’où à mon sens un deal avec sa compagne qui deviendrait la fédératrice des courants légitimistes au sein du parti. D’ailleurs, seuls les représentants des grands courants sont encore dans la course à l’investiture. Pas de candidats très minoritaires, pas de courants alternatifs, bref, que du lourd.

Et puis, il y a le cas Jospin. En se mettant en réserve, il oblige ses soutiens à se dévoiler, à travailler pour lui. Sa garde rapprochée est ancienne, et il fut un temps pléthorique, mais toujours solide et bien implantée dans parti, et quelques éléphants pourraient, avec le temps et faute de mieux, rallier la cause de l’ancien premier ministre. Se mettre en réserve c’est également s’enfermer dans une logique de dernier recours très risquée. Avec une Ségolène populaire à ses côtés, François Hollande pourrait faire la nique à tout ce beau monde. Et sans avoir l’air d’y toucher.

Plus c’est gros...


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 145 (961526)