Diplôme d’Université (DU) Traitement des psychoses (Début : janvier 2013)

Début : janvier 2013

samedi 6 octobre 2012, publié par Michel Balat


Chers amis et partenaires,

En partie grâce à des initiatives étudiantes comme la création du café psycho, (qui a invité entre autres à l’université l’équipe de Ville Evrard, Mickael Guyader, le collectif des 39, la clinique de La Borde, etc ...) ou comme l’association vice et verca), l’université Paris 13 (93430 Villetaneuse) a été amenée ces dernières années à développer des enseignements autour de la psychothérapie institutionnelle et plus largement autour de la clinique des psychoses de l’enfant-adolescent et de l’adulte. En mars dernier avait lieu un colloque international Actualités des cliniques institutionnelles avec la participation de Jean Oury, Patrick Chemla et bien d’autres.

C’est dans ce contexte que le département de formation continue de l’université Paris 13 ouvre en octobre 2012 un Diplôme d’Université (D.U) . Traitement des psychoses. Approche clinique, psychopathologique et institutionnelle.
Cette formation qui s’inscrit clairement à contre-courant de l’air du temps et de la folie évaluatrice s’adresse principalement à des professionnels (psychologues, éducateurs, assistants et travailleurs sociaux, infirmiers, etc ...) confrontés à des situations - avec des patients de tous âges - pour lesquelles ils ne disposent pas toujours "d’outils" adaptés.

La perspective portée par ce D.U est de proposer, dans un écart avec la quotidienneté du travail, un espace d’élaboration de la clinique des psychoses et de formation aux outils théoriques qui soutiennent cette clinique. Cet espace se veut
également une ouverture vers l’échange des expériences et des vécus. Ce sera aussi l’occasion de renforcer les liens entre l’université souvent trop cloisonnée et les différents terrains où s’exerce la clinique analytique. Une dimension artistique sera travaillée (psychose et création) avec la participation de l’UFR de Littérature. Les dimensions clinique et politique sont au coeur de ce DU.

Parmi les premiers intervenants (liste non exhaustive, réponses en attente) :
Christian Pisani - (Amiens) Equipe d’Abbeville (80) avec Christophe Chaperot - ASM du 13 ème avec Vassilis Kapsembelis, Equipe de Longjumeau avec Guy Dana - Michel Balat (Perpignan) - Juliette Vion-Dury - Anne Coudreuse - Anne Longuet-Marx (Paris 13) Le centre Antonin Artaud (Reims) avec Patrick Chemla - Equipe de La Borde avec Patrice Eymann, Catherine de Luca Bernier ... - Equipe de la Nouvelle Forge (avec Elie Pouillaude) , Michel Hessel (Paris) - Pascale Molinier , Marie Jejcic , Christine Arbisio, Eric Bidaud, Vladimir Marinov, Catherine Matha, Aline Cohen de Lara, Anne Bourgain etc ... (Paris 13) (...) , Heitor de Macedo, ... Marina Koussouri (Insistance) etc ....

Tous les détails (ou presque !) sur la plaquette de présentation en pièce jointe.

Ce Du a besoin de votre soutien pour pouvoir démarrer dès la rentrée prochaine (octobre 2012) alors que les budgets de formation sont déjà bouclés dans la plupart des institutions ... il ouvrira si 10 personnes s’engagent dans cette belle aventure.

Merci de bien vouloir diffuser dans les milieux (établissements, hôpitaux, institutions de soins, associations, CMPP ... ) susceptibles d’être intéressés par cette formation qui pourra accueillir 15 à 20 participants par an.

Diplôme d’Université (DU) Traitement des psychoses

Approche clinique,
psychopathologique
et institutionnelle
En formation continue

Ce DU s’adresse principalement
à des professionnels (psychologue,
éducateur, assistant et travailleur
social, infirmier, etc.) confrontés
à des situations pour lesquelles
ils ne disposent pas « d’outils »
adaptés.

Université Paris 13 - Campus de Villetaneuse

Renseignements :
Cellule Formation Continue -Bureau A 213 -Mme Claude Lafouge
Tél. 01 49 40 38 48 -Sec1-fc.lshs@univ-paris13.fr

Présentation

Que l’on travaille dans le secteur privé ou public, dans le champ sanitaire, médico-social
ou social, que l’on inscrive sa pratique dans le registre thérapeutique, éducatif ou soignant,
la rencontre de la psychose interroge toujours les savoirs, les expériences et les capacités
d’élaboration des professionnels. La pathologie psychotique, dans sa dissociation, dans ses
processus de déliaison, dans son défi lancé à une réalité qu’elle reconstruit, est continuellement
une mise à l’épreuve des modes de pensée individuels et collectifs de ceux qui ont en charge son
traitement. Soutenir une pratique de soin face à ces sujets dont les fonctionnements psychiques
"autres" attaquent les fondements mêmes de cette pratique, demande nécessairement un
étayage des capacités d’élaboration et de contenance des professionnels concernés.

Nous savons que cette demande est grande. La perspective portée par le DU Traitement des
psychoses est de proposer, dans un écart avec la quotidienneté du travail, un espace
d’élaboration de la clinique des psychoses et de formation aux outils théoriques qui
soutiennent cette clinique. Cet espace se veut également une ouverture vers l’échange
des expériences et des vécus.

Le traitement des psychoses réclame du temps. Il nécessite de pouvoir porter une cure dans la
durée du transfert, de laisser libre place aux processus de créativité, mais aussi de régression,
afin d’en symboliser les enjeux. Il apparaît clairement que le méta-cadre actuel dans lequel
s’inscrivent nos pratiques ne favorise pas ces processus. Les représentations dominantes de
la psychose sont bien plus fixées sur le mode déficitaire et négatif que sur celui de la création
et de la capacité à partager un monde. La dénomination même de certaines des psychoses
les plus graves, telle la schizophrénie, tend à disparaître pour être remplacée par de nouvelles
classifications. Les logiques de surmédicamentation montrent qu’elles ne peuvent répondre à
des fonctionnements psychiques dont la désorganisation s’est structurée au long de l’histoire,
et de la préhistoire, personnelle de l’individu. Il est également manifeste que les politiques de
santé actuelles, basées sur la gestion et la réduction des coûts et des budgets, aboutissent à
une augmentation de l’exclusion de la psychose face à laquelle les équipes et les personnes
oeuvrant dans les champs éducatifs, sociaux et thérapeutiques sont de plus en plus en difficulté.

Face à ce constat se révèle la nécessité de développer des espaces de formation et
de transmission qui permettent de continuer à soutenir une pratique du traitement des
psychoses qui articule l’histoire des concepts, la transmission des expériences et l’actualité
de la clinique.

titre documents joints

2 Messages

  • Diplôme d’Université (DU) Traitement des psychoses 18 août 2012 17:56, par ginette-Esther

    cher Michel Balat
    cette si heureuse chaleur me vaut donc la gloire de trouver ...tout , ds votre mail !

    ceci pour vous faire part d’une autre heureuse chose, que vous devez déjà probalement connaître :
    il existe un D.U. Psychothérapeute et/ou Art-Thérapeute à Paul Valéry, montp 3, dirigé, initié-crée par Bernard Salignon _ le Noble, le poilant, le Gentil .
    Un m1 et un M2 itou, département de psychanalyse montp 3.
    ceci dit, je ne manquerai pas de me rendre à Canet, l’écoute du Port, dès ce décembre qui vient, sans faute.


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 243 (849635)