Le Communicationnaire

mercredi 6 juillet 2005, publié par Michel Balat


Dans cette préface, d’abord penser à développer quelques qualités connues de Pierre Lasne : originalité etc., mais surtout les oreilles. Parler de ses oreilles, trouver une formule, du type « à faire pâlir un psychanalyste ». La musique, donc. Un truc intelligent « son ouvrage est composé comme une fugue ». C’est vrai, ça ? Comment c’est foutu une fugue ? Parler des cadences, la rompue, la parfaite, la plagale, ça pourrait marcher. Non. Ça ne marche pas. Autre chose.

P.-S.

Le communicationnaire, Pierre Lasne, Éditions du Cap Béar http://www.plc-communication.com ou capbearedition@wanadoo.fr, Perpinyà, 2004.

titre documents joints


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 130 (931352)