Nicole Maillard : Institutions...

vendredi 17 juin 2005, publié par Michel Balat


Nous sommes un jeudi matin d’octobre et il est peu après neuf heures, Le Quoi de neuf ? a commencé depuis une dizaine de minutes. Arrive le tour de parole d’Emmanuel, un nouveau, qui s’exclame avec virulence : “Ma manman, elle est pas v’nue ! Elle vient jamais !” Et il rit. Jaune. Allan l’interroge, incrédule (sa maman à lui vient plusieurs fois par semaine) :
Ta manman, elle est pas v’nue ?
Naaan ! J’l’ai d’jà dit !
Je pose à mon tour une question :
Quand es-tu arrivé ici, au Centre d’Accueil ?
Avant-hier, avec les flics !
Avec la police ?
Ouaih ! Elle est pas bien la police !
Pourquoi ?
Pasqu’i-z-ont arrêté mon papa en prison !
Il rit à nouveau. Rire de plus en plus jaune. Allan revient à la charge :
I lui ont fait quoi, à ton père ?
I lui ont fait une baffe avec la bombe ! (Il mime en même temps, appuyant imaginairement sur un pulvérisateur.)
J’interviens alors à nouveau prudemment :
Tu veux peut-être dire une ‘bombe’... une ‘bombe’... lacrymogène ?
Oui, à tout 1’monde : moi, ma manman aussi !
Ça t’a fait quoi ?
Ça fait mal quand on sent, ça fait pleurer, ça fait mal, après, moi, j’ai pris un mouchoir...
Les questions-réponses s’échangent tellement vite que je ne peux plus prendre de notes, sinon encore ces phrases éparses d’Emmanuel, de plus en plus excité :
... I m’ont dit : ‘Arrête-toi !’ J’ai marché, et i m’ont mis la bombe !...
... Pasque j’suis fou, moi, j’ai une bombe dans la poche !

titre documents joints


Dans la même rubrique
SPIP 3.0.17 [21515] | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs Jour: 140 (852364)